Beyul Pemako Trekking

22 Days
  • Aperçu
  • Itinéraire
  • Carte
  • Témoignages

Pendant près de 2000 ans, la notion d’un paradis terrestre caché dans l’Himalaya (Shangrila) a captivé notre imagination. De nombreux explorateurs ont ratissé cette partie du monde en quête de cette terre promise. D’anciens textes bouddhistes le positionnaient au Pemako qui signifie Terre du Lotus. Le Pemako serait donc l’un des 16 paradis terrestres. Après l’apocalypse, c’est ici que la vie recommencerait.

Le Pemako est consacré à la divinité féminine Dorje Phagmo, consœur de Padmasambhava, et chaque élément naturel correspond à une partie du corps endormie de la déesse. Sa tête se trouve à Kangri Kangpo, ses deux seins sont Namche Barwa et Gyala Peri. La partie inferieure de son corps repose à Yangsang, la partie la plus reculée du Pemako dans l’Upper Siang. A la confluence de la Siang (Tsangpo) et de la Yangsang se trouve le triangle sacré (Kila Yangzom) représentant le sexe de Dorje Phagmo. Chaque année, de nombreux pèlerins parcourent cette région pour y accomplir leur Kora (circumbulation) traversant le Devakota, le lieu de rassemblement des Dakinis, la montagne Titapori, Pemashree et Riu Tala (Eko Dumbing pour les Adis).

Au début du 20e siècle, de nombreux Khampas venus du Tibet ont parcouru la longue et difficile route jusqu’au Pemako en quête de secours et de refuge. En arrivant, ils ont rencontré les Adis et Mishmis déjà installés. La région est aujourd’hui un melting pot de différentes cultures tribales où les communautés vivent en paix et en harmonie avec leur environnement naturel. Lors de ce parcours, vous découvrirez les différents modes de vie, cultures et croyances des communautés Adi, Memba, Khampa et Mishmi.

Après un trek plutôt ardu, vous atteignez la montagne Titapori à 4 300 m. Le cirque naturel ressemble à un lotus. Au lac Danakosha se trouve Tseta Island, le cœur du monde. D’après la légende, quiconque voit cet endroit sera lavé de tous pêchers et améliorera grandement son karma. Pour ne rien gâcher, la vue sur les pics de Namche Barwa et Kondu Dosem Potrang le palais céleste de Dorje Sempa au Nord, le Pemashree et le Eko Dumbing (ou Riu Tala) de la chaîne Abroka à l’ouest et au sud est à couper le souffle. C’est aussi un sanctuaire d’une faune et d’une flore incroyable avec de nombreuses plantes médicinales, aromatiques et autres fleurs rares. On y trouve 44 espèces différentes de rhododendrons. La faune est plus rare à observer (goral, takin, daim musqué, léopard des neiges et tigre).

Une fois par an, les chasseurs Adi viennent dans ses hautes montagnes pour récolter le poison contenu dans les racines de l’aconitum et offrir leurs prières à la déesse de la montagne.

No details found.

Jour 1

Arrivée à Dibrugarh

Accueil a l’aéroport et transfert a l’hôtel. Après-midi libre. Nuit à l’hôtel.

Jour 2

Dibrugarh - Pasighat

Après un petit déjeuner matinal, transfert au Dibrugarh Ferry Terminal. Vous embarquez sur un bateau pour traverser le Brahmapoutre et peut-être apercevoir des dauphins de rivière. Arrivés sur l’autre rive, vous poursuivez en jeep jusqu’à la frontière de l’Arunachal Pradesh. Après les formalités au check post, continuation vers Pasighat. L’après-midi, exploration libre du marché. Nuit en hôtel au confort sommaire.

Jour 3

Pasighat - Jengging

Route pour Jengging. Les paysages le long de la Siang River sont magnifiques et compensent le mauvais état de la route. En chemin, visite d’un village de la communauté Adi et traversée d’un impressionnant pont suspendu en bambou. Nuit en guest house au confort sommaire.

Jour 4

Jengging - Tuting

La route se poursuit plein nord à travers de superbes paysages jusque Tuting, dernier village accessible par la route avant la frontière tibétaine. Nuit en guest house au confort sommaire.

Jour 5

Tuting - Kuging

Après le petit déjeuner, le trek commence par un pont suspendu au-dessus de la Siang River. Vous traversez de nombreux villages Adi aux typiques cultures en terrasses et la Yangsang Chu River, avant la montée jusqu’a Kuging, dernier village traversé pour les 10 jours à venir. Nuit en tente près du village.

Jour 6

Kuging - Mabi

Après le petit déjeuner, trek jusque Mabi. La végétation change progressivement d’une forêt semi-tropicale à un environnement plus alpin. La montée est graduelle et se fait à travers des forêts de rhododendrons et de pins, mais attention aux saugsues. Par temps clair, on peut voir les sommets enneigés de Namcha Barwa, sein gauche de la déesse Dorje Pagmo. Nuit en tente.

Jour 7

Mabi - Yungchak

Une courte journée qui mène à Yungchak, avec quelques passages de crêtes et de superbes vues les les sommets frontaliers avec le Tibet. Nuit en tente.

Jour 8

Yungchak - Kanebenga

La journée jusqu’au campement de Kanebenga se fera principalement sur des crêtes dans des forêts de rhododendrons et de pins sur terrain rocailleux. Les montées et descentes se succèdent. Vous pourrez apercevoir des villages tibétains de l’autre cote de la frontière. La vue du camp est magnifique. Nuit en tente.

Jour 9

Kanebenga - Pao - Lipik

Les forêts alpines laissent place à un paysage lunaire ponctué de lacs d’altitude. La marche modérée jusqu’au campement de Pao Lipik est composée de plusieurs montées et descentes, mais la fatigue peut se faire ressentir avec l’altitude. Nuit en tente.

Jour 10

Pao Lipik - Danakosha

Marche jusque Danakosha, le lac sacré avec l’ile de tseta (qui signifie coeur). La piste grimpe doucement sur des crêtes parsemées de rhododendrons jusqu’au col d’où la vue sur le mont Titapori est magnifique. La topographie de Danakosha ressemble à une fleur de lotus. Chaque année, de nombreux pèlerins viennent ici se recueillir et prier au bord du lac en forme de cœur. Nuit en tente.

Jour 11

Danakosha

Aujourd’hui, vous partez effectuer une kora (circumbulation) autour de 5 lacs de Danakosha. La région compterait 118 lacs et ils auraient tous de puissants pouvoirs tantriques. Par temps clair, la montagne sacrée de Kundu Dorsempotrang est visible. Ce serait la demeure céleste de Vajrasattva, divinité tantrique qui symbolise la conscience parfaite et immaculée. Voir cette montagne est sensé délivrer une personne instantanément. Nuit en tente.

Jour 12

Danakosha - Wangchen Phukta

La piste qui mène à Wangchen Phukta se fera sur des crêtes jusque Titapori où Padmasambhava aurait caché des trésors et des parchemins. Au campement de Wangchen Phukpa, on se sent au sommet du monde. Ici, les chances de voir des animaux sont meilleures: daim musqué, ibex, takin, chèvres sauvages, pandas roux, de nombreuses espèces d’oiseaux et un rongeur sans queue appelé saray par les locaux. Nuit en tente.

Jour 13

Wangchen Phukta - Dungchen Droma

La courte marche du jour vous fera passer par des pierriers puis descend à travers des forêts de rhododendrons et de pins pour terminer dans une bambouseraie. Par temps clair, magnifique vue sur la chaîne de l’Himalaya orientale. Nuit en tente.

Jour 14

Dungchen Droma - Tashi Droma

Longue étape jusque Tashi Droma principalement en descente à travers de denses jungle d’orchidées, de bambous et multiples fleurs sauvages. La marche se termine par le passage d’un pont en canne qui enjambe la Jiang-chu River. Un plongeon dans la rivière après une telle journée fera le plus grand bien. Nuit en tente.

Jour 15

Tashi Droma - Tashigang

Retour à la civilisation! Apres, une courte étape, vous arrivez à Tashigang, premier village depuis 10 jours. La piste longe la Jiang-chu River et le sol est parfois glissant. Attention également aux sangsues. Tashigang est un charmant petit village de 200 âmes reparties dans 16 maisons. Nuit en tente.

Jour 16

Tashigang - Mankota

La journée commence par la visite de Dewakota, également lié a Padmasambhava qui y aurait disséminé des trésors et textes sacrés. Seule une âme pure et illuminée peut trouver leur emplacement. Puis vous descendez dans un impressionnant pierrier et finissez par le passage d’un pont en canne avant la montée finale vers le temple de Dewakota. Après votre kora, dernier tronçon jusque Mankota. Nuit en tente.

Jour 17

Mankota - Payengdam

Aujourd’hui, le trek mène à Payengdam, un village perché sur une colline offrant une vue imprenable sur les sommets environnants. En plus d’un joli monastère, le village est également doté d’un intéressant centre communautaire. Nuit en tente.

Jour 18

Payengdam - Tuting

Dernier jour de trek jusque Tuting en descente entre la Yangsang River et une forêt tropicale jusqu'à récupérer la piste empruntée le premier jour. Nuit en guest house au confort sommaire.

Jour 19

Tuting - Jengging

Route pour Jengging sur une piste cabossée le long de la Siang River. Arrêt dans plusieurs villages Adi. Nuit en guest house au confort sommaire.

Jour 20

Jengging - Pasighat

Route pour Pasighat. En route, visite de plusieurs villages dont Pado, Sili et Bodak. L’après-midi, visite du musée et du centre d’artisanat de Pasighat. Nuit en hôtel au confort sommaire.

Jour 21

Pasighat - Dibrugarh

Route jusqu’aux berges du Brahmapoutre. Descente du Brahmapoutre en ferry pour atteindre. Nuit à l'hôtel.

Jour 22

Départ de Dibrugarh

Transfert à l’aéroport. Fin de nos services.

Pas encore de témoignage.

Soyez le premier/la premiere a laisser un témoignage pour “Beyul Pemako Trekking”