Nagaland

Nagaland

Hornbill Festival in Nagaland
Hornbill Festival, Nagaland

Terre de légendes, de festivals et de fiers guerriers, le Nagaland est également un paradis naturel. Le Nagaland partage ses frontières avec l’Assam, le Myanmar (Birmanie), l’Arunachal Pradesh et le Manipur. Trois massifs parallèles (Patkai, Barail et Naga) longent l’état du nord au sud. Le Saramati, plus haut sommet, se situe dans le district de Tuensang et avoisine les 3840 m; suivi du Japfu à 3015 m dans le district de Kohima.

La diversité ethnique y est incroyable! Appartenant à de nombreuses tribus différentes, ses habitants chaleureux partagent surtout le même passé de tribus vivant d’agriculture et d’élevage. Ils partagent également un faciès de type « mongoloïde » et leurs langues, bien que différentes, appartiennent à la catégorie tibéto-birmane. Ces différentes tribus forme le peuple des Naga, connu pour les chasseurs de têtes, qui se convertiront au christianisme, lors des missions des Églises d’Amérique au 19ème siècle.

Des tribus, des traditions, qui n’empêchent pas les Nagas d’utiliser la technologie, d’apprécier la musique occidentale mais bien sûr réunis autour de leurs danses tribales, l’opium, peut-être nostalgiques des chasses aux têtes ? Une tradition qui leur a permis de résister leurs ennemis, crains d’un grand nombre. Le passage à l’âge adulte étant à l’époque réalisé par le cadeau de la tête d’un ennemi à la tribu !

Cette mosaïque culturelle est aussi colorée que ses festivals, aussi forte et vigoureuse que ses torrents et aussi variée que sa faune et sa flore.

Informations pratiques pour voyageurs

Accès au Nagaland

Dimapur dispose d’un aéroport desservi par Delhi et Guwahati et d’une gare reliée aux principales villes en Inde du Nord Est. Kohima est accessible par la route depuis Dimapur, Imphal, Guwahati, le Parc National du Kaziranga, Shillong et Calcutta.

Température au Nagaland

En été, le thermomètre oscille entre 16 et 31°c et l’hiver entre 4 et 24°c.

Quand Venir au Nagaland

Comme en Inde du Nord Est en général, d’octobre à mars car la mousson commence en mai et se termine en septembre.

Le début du mois de décembre est précisément le plus intense car le festival du Hornbill, qui rassemble la plupart des communautés tribales pour des démonstrations culturelles, se déroule du 1er au 10 décembre.

Nous proposons deux exemples d’itinéraires pour les visiteurs curieux de ce festival : Le festival du Hornbill 2019 pour un voyage découverte et le nord-est chic : spécial Hornbill festival pour ceux qui souhaitent un voyage luxueux. Ces deux programmes vous réservent bien plus que le Festival de Hornbill !


En savoir plus sur le Nagaland

Kohima

Situé a 1200 m d’altitude, Kohima est la capitale du Nagaland et le territoire de la tribu Angami Naga. Le nom Kohima vient de Kewhi une fleur locale. En plus de sa faune et flore exotique, Kohima a un incroyable passé presque inconnu.

Explorez l’exotique Keeda Bazaar (marché aux insectes) dont les étals sont couverts d’anguilles, grenouilles, escargots et brochettes de vers et autres rampants. Âmes sensibles s’abstenir !

Situé sur Bayavu Hill a 2 Km du centre, le Nagaland State Museum propose une exposition sur l’évolution de la culture Naga. On peut y découvrir l’habitat tribal ainsi qu’une collection d’objets rares appartenant aux 16 tribus principales (motifs sur tissus, pierres précieuses, colliers, tenues traditionnelles…) Il y est également installée la réplique d’un Morung Naga, montrant ainsi les différences d’architecture entre les tribus. Des instruments de musique en bambou et corne de buffle sont également montrés ici.

Le War Cemetery est un site historique, qui rappelle les soldats tombés lors de l’invasion japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce cimetière compte plus de 1430 tombes (1 100 sépultures britanniques, 5 canadiennes et 330 indiennes), pour lesquelles une plaque commémorative de bronze est dédiée a chaque soldats.

Ce cimetière conserve deux croix en haut et en bas du terrain. Sur la croix situtée en haut, on peut lire l’inscription ” Here, around the tennis court of the Deputy Commissioner lies men who fought in the battle of Kohima in which they and their comrades finally halted the invasion of India by the forces of Japan in April 1944». L’autre croix dit «When you go home, tell them of us and say for your tomorrow, we gave our today». Ce cimetière est situé sur le champs de bataille de Garrison Hill et le Commonwealth War Graves Commission est en charge de son entretien.

Mary Help of Christians Cathedral est l’une des plus grandes églises du nord-est de l’Inde et un lieu qui caractérise Kohima. En 1948, les sœurs missionnaires arrivèrent à Kohima afin de servir dans l’un des hôpitaux civils de la région. Au même moment, l’Eglise commence à propager le christianisme. Suite au succès remporté, deux diocèses distincts pour les Etats du Manipur et Nagaland furent créés.

Depuis, différents services offerts par cette église comme les services éducatifs et sociaux se sont propagés dans toute la région. Situé sur la Aradhurah Hill, cette église est également connue pour son architecture, qui reflète le mélange de l’art autochtone et moderne.

Kisama Heritage Village est situé à 10 km de Kohima sur les contreforts d’une colline. C’est le témoignage que le Nagaland est une terre riche en culture et en tradition. Pour découvrir cette culture unique, quoi de plus représentatif que de visiter un village modèle où sont construites les différentes maisons de toutes les communautés ethniques de l’Etat. Des maisons traditionnelles au toit de chaume et aux colonnes de bois sculptées vous plonge dans le passé.

Cet immense complexe abrite également un musée qui abrite des objets de la Seconde Guerre mondiale, un hall d’assemblée traditionnel en bambou, une zone de restauration et un amphithéâtre, site du célèbre Festival de Hornbill qui se déroule chaque année la première semaine de Décembre : Voir l’itinéraire pour le Festival du Hornbill 2019.

Dzukou Valley & Japfu peak

Située à 2 450 m d’altitude, la vallée de Dzukou se trouve à cheval entre le Manipur et le Nagaland. Cette vallée est le paradis des photographes et aussi un magnifique lieu de pique-nique avec ses parterres de fleurs champêtres et bambous nains. La vallée tire son nom du Mao qui signifie «eau froide», se référant aux nombreuses sources qui traversent la vallée. Elle n’a subie aucune modification par l’homme et se transforme au fil des saisons.

Deuxième plus haut sommet au Nagaland, le Japfu peak culmine à 3050 m d’altitude. Il est situé à 15 km au sud de Kohima et attire particulièrement les randonneurs. Le chemin vers le sommet est bien balisé et la vue depuis le sommet du pic est à couper le souffle.

Une autre merveille cachée de la vallée est le rhododendron géant. Inscrit au Guinness book record, il mesure 130 m de haut et presque 4 m de circonférence. Il faut tout de même envisager 5 h de randonnée pour l’admirer !

Le Nagaland à Pied est un itinéraire parfait pour les randonneurs souhaitant découvrir un Nagaland rural et authentique.

Khonoma

Le village de Khonoma est situé à 20 km à l’ouest de Kohima. Le village offre une vue imprenable sur la beauté et la diversité naturelle du Nagaland. La configuration du village est un sanctuaire privé et est géré par la collectivité – Khonoma Nature Conservation and Tragopan Sanctuary (KNCTS), initiative communautaire unique pour la conservation de la faune et de l’environnement.

Une visite guidée est la meilleure façon de découvrir le village vieux de 700 ans. Passez devant l’akharu (porte en bois sculptée), les maisons de bordées de cornes de Mithun et autres crânes d’animaux, les énormes cuves de fermentation à bière de riz, des fusils démesurés et marmites louches géantes qui semblent tout droit sortis des Voyages de Gulliver.

Le village est divisé en khels (territoires résidentiels) de divers clans avec un kuda (fort), lieu de défense, entouré par des morungs (bâtiments résidentiels). Ne manquez pas le hou de Khwe (tablettes de pierre gravées) construit en l’honneur des ancêtres qui ont combattu dans les batailles anglo-Naga au Semoma Fort. Ils furent décrits par les Britanniques comme les guerriers les plus forts du Nord-Est.

Dans le village, il est possible de loger chez l’habitant afin d’en découvrir plus sur les modes de vie locaux, tout en ayant son espace privé.

Dimapur

Dimapur sert surtout de point d’entrée principale dans Nagaland. C’est aussi la plus grande ville et le centre commercial de l’Etat. Les amateurs de nature seront captivés par le paysage pittoresque de l’endroit et les amateurs d’histoire visiteront les ruines Karachi datant du 10e siècle.

Certaines expériences au Nagaland vous attire ? Vous pouvez nous en faire part en personnalisant ici le voyage sur mesure qui vous ressemble.

Eastern Routes