Festival en Arunachal

Festival en Arunachal

Chalo Loku Festival en Arunachal Pradesh, par Franck Charton
Chalo Loku Festival, Arunachal Pradesh – © Franck Charton

Il existe de nombreuses communautés en Arunachal Pradesh, reflétant une multitude de cultures et traditions. Ces différentes tribus célèbrent des festivals à connotation agricoles, religieux et socioculturels ponctués de danses, chants et prières. Les prêtres exécutent des rituels ancestraux avec bien souvent le sacrifice d’animaux.

La plupart des festivals sont liés au cycle agricole et demandent aux divinités de protéger les récoltes. Les festivals sont étalés sur l’année en fonction du calendrier de chaque communauté.


Kshyat-Sowai Festival (Décembre-Janvier)

C’est le festival de la communauté Khowa et dure 10 jours. Le festival est démarré par un pretre (Phati). Dans chaque village, il existe un endroit appelee ‘Suaiba’ qui sert de terrain pour les rituels. Les Khowas célèbrent ce festival avec beaucoup d’enthousiasme aux rythmes des danses, festins et autres festivités.


Si-Donyi Festival (Janvier)

C’est le principal festival de la communauté Tagin disseminee un peu partout en Arunachal (Itanagar, Daporijo, Roing…). ‘Si’ signifie Terre et ‘Donyi’ le soleil. Les Tagins vénèrent les forces de la nature. Durant le festival, les habitants se badigeonnent d’Etting (mélange de poudre de riz et de bière locale). Si-Donyi festival est un immense festival auquel tout le monde participe. C’est une fête collective pendant laquelle on peut rencontrer facilement beaucoup de monde. Les anciens dirigent les opérations sous la tutelle d’un prêtre (Nibu). Les divinités terrestre et solaire protègent les récoltes et les habitants de maladie. C’est un festival d’abondance, succès et prospérité. Les plus jeunes revêtent leurs plus beaux costumes et se coiffent d’un chapeau en bambou (donger) comme on peut le voir lors des chants et danses qui ponctuent le festival.


Orange Festival (Janvier)

L’Orange festival se déroule dans la magnifique région de Dambuk, qui est inaccessible en été lorsque les rivières sont en crue. Le festival rassemble durant 2 jours de nombreux musiciens et artistes du pays. En parallèle, il promeut la diversité des communautés d’Arunachal et les échanges culturels avec le reste du pays à travers la musique, les arts et les sports de plein air. Ce festival de deux jours propose beaucoup d’activités et des expositions d’Art.


Pangsau Pass Winter Festival (Janvier)

Ce festival d’hiver est célébré à Nampong dans le district de Changlang depuis 2007. Sur 3 jours, les diverses communautés présentent leurs chants et danses traditionnels. On peut y acheter de l’artisanat local. Etant proche de la frontière, le Myanmar est également à l’honneur. Ce festival est l’occasion de partager la culture et les traditions de chacun.


Torgya Festival (Janvier-Février)

Aussi appelee “Tawang Torgya”, ce festival se déroule au monastère de Tawang. Durant 3 jours, la cour intérieure du monastère est le théâtre de danses des moines. ‘Yamactaka Chak Khar Zur Gurpa’, un rituel de propitiation (Torgya) est orchestré donnant son nom au festival. Des milliers de gens convergent à Tawang dans leurs plus beaux costumes. Le clou du festival est la Chham, danse masquée et extrêmement codifiée qu’exécutent les moines au rythme des tambours et cymbales. Les masques que portent les moines sélectionnés représentent les différentes divinités bouddhistes. Tous les 3 ans, le festival est célébré avec plus de grandeur. Lors de ce Dung-gyur, les moines récitent le“Mani Dum Drub” (récitation de 10 millions de Mani Mantra).


Sangken Festival (Février)

C’est l’un des festivals les plus importants dans tout l’Arunachal qui était à l’origine uniquement célébré par la communauté Khampti dans le district de Lohit et s’est popularisé avec le temps. Le festival démarre le 14 février et dure 3 jours. Les habitants baignent la statue du Bouddha et autres objets saints. Les gens s’arrosent et s’échangent des cadeaux. Le premier jour, des prières sont récitées pour le bien-être de la communauté au rythme des tambours. Durant le festival, les gens ne consomment pas de viande, ne fume et ne boivent pas d’alcool. Aucun travail manuel n’est autorisé. Les jeux d’argent et l’abattage d’arbre sont également suspendus. Le dernier jour, les idoles de Bouddha retrouvent leur place dans les temples. Ce festival marque le début du nouvel an.


Chalo Loku (Novembre)

Loku est le principal Festival de la tribu nocte du district de Tirap et est célébré pour dire adieu à l’hiver. Le mot Loku vient de deux mots locaux – «lofe», qui signifie chasser et «Rangku», qui signifie la saison. Loku ou Chalo Loku est un festival agricole dont les dates sont choisies par les anciens en fonction du calendrier lunaire. C’est un festival qui dure 3 jours dont chacun est marqué par un évènement particulier. Durant le premier jour (Phamlamja) seront sacrifiés cochons, buffles dont la viande sera consommée le lendemain. Le deuxième jour (Chamkatja) marque le passage à l’âge adulte des adolescents en les introduisant au Paang (conseil communal). Le troisième et dernier jour (Thanlangja), les habitants se rassemblent pour chanter, danser et festoyer dans la maison du chef. Les familles qui ont participé au Chamkat reçoivent également les danseurs qu’ils récompensent avec un repas.


Boori-Boot Festival (Février)

C’est le festival de la communauté Hill-Miris et se déroule la dernière semaine de février durant 3 jours ou plus. L’attraction principale est la procession des habitants dans leurs costumes traditionnels menés par les prêtres. Le mithun et autres animaux sont sacrifiés pour apaiser les dieux puis partagés parmi les villageois. Les participants se vouent également à des rituels sacrificiels pour satisfaire les Dieux.


Reh Festival (Février)

Les Idus pensent être les descendants de la déesse mère ‘Nanyi Inyitaya’, qu’ils célèbrent durant le Reh festival. La cérémonie est si coûteuse que seules quelques familles de la communauté peuvent se permettre de la réaliser car elle nécessite le sacrifice de nombreux buffles.

Les habitants de Roing dans le district de Lohit le fêtent en fevrier. Les communautés vivant dans les hauteurs comme les villages de Talo, Amru et Dri le célèbrent entre juin et août. Les Idus dans les autres parties célèbrent à la même période, de février à mai. Le Festival exige un certain nombre de buffles sacrificiels pour offrir à la déesse «Nanyi Inyitaya» et celui qui participe à la célébration distribue également des cadeaux aux membres de sa famille. Il faut parfois 4 ou 5 ans pour préparer le festival qui dure 6 jours.


Nyukom Yullow (Février)

Nyokum est le festival de la communauté Nyishi et apporte harmonie et prospérité à ses habitants. Il est célébré le 28 février chaque année dans les districts d’East Kemang, Lower Subansiri, Kurung Kummey et Papumpar. Nyokum vient de 2 mots du dialecte local. Nyok signifie Terre et Kum veut dire peuple. Durant 2 jours, les villageois festoient et s’échangent des présents. Les prêtres récitent des prières et demandent aux esprits d’apporter paix et prospérité à la communauté.


Oriah (Février)

Oriah est le festival agricole de la communauté Wancho qui démarre le 16 février. Il dure de 6 à 12 jours ponctué de prières, chants et danses. C’est le moment des semences et des sacrifices de cochons, buffles et mithuns sont organisés. Un poteau cérémoniel est dressé autour duquel les villageois chantent, dansent et s’échangent des tubes de bambou remplis de bière de riz.


Losar (Février-Mars)

Losar marque le nouvel an pour la communauté Monpa et dure 8 a 15 jours. Ce festival est généralement célébré fin février, début mars. C’est un festival joyeux, ponctué de festivités. Les habitants décorent le toit de leurs maisons avec des drapeaux à prières et se reçoivent les uns les autres. Les textes sacrés sont recités dans toutes les maisons. Les lampes à beurre sont allumées. Les tribus accomplissent des rites pour protéger leurs terres du mauvais œil et de toute forme d’attaque surnaturelle. Les divinités sont vénérées afin d’apporter paix et bonheur aux habitants. Ce festival témoigne des traditions et coutumes tribales locales. Il représente l’héritage culturel de la vie des natifs, les Monpa.


Khan Festival (Février-Mars)

Aussi appelé Khan-Gailam, ce festival est observé par la communauté Miji en signe d’unité. Des sacrifices sont orchestrés afin que les dieux protègent les récoltes. Les prêtres nouent des cordelettes sacrées en coton autour du cou des habitants afin de leur apporter chance.


Myoko Festival (Mars)

Myoko est le principal festival de la communauté Apatani, dure tout un mois et coïncide avec la floraison du prunier (takung) qui pousse sur le sol sacré (yugyang). Très élaborée et coûteux, les habitants se dont divisés en 3 groupes et se relaient pour l’organiser tous les 3 ans. Contrairement aux autres festivals Apatani, «Myoko» est célébré par chaque village une seule fois en trois ans. Lorsqu’un groupe est en charge de l’organisation, les 2 autres sont les invités. Les prêtres récitent des incantations afin de calmer les esprits et protéger les habitants. Ces derniers s’offrent des cadeaux. Myoko a pour but de resserrer les liens entre les différentes familles et clans. Myoko coïncide avec la floraison d’un prunier (Takung). Le Festival ne peut pas commencer avant la floraison de cet arbre qui pousse sur le terrain rituel (Yugyang) de Myoko. Il fleurit généralement mi-mars, et les cérémonies de Myoko débutent alors souvent entre le 17 et le 20 mars.


Gorsam Chorten Kora (Mars)

Le Gorsam Kora festival prend place au Gorsam Chorten de Zemithang situé à 95 Km de Tawang. Les différentes communautés présentent leurs danses traditionnelles. Chaque soir, les gens forment des processions guidés par le 13e Tsona Gontse Rinpoche. Ce chorten (ou stupa) du 12e siècle n’est accessible au public que tous les 12 ans et serait la réplique de la grande stupa de Bodnath à Kathmandu. Les pèlerins exécutent leur kora (circombulation) dans le sens des aiguilles d’une montre autour de la Stupa.


Arunachal Spring Festival (Mars)

Ce festival est organisé par le gouvernement d’Arunachal à Pasighat, une des plus anciennes villes de l’état. Il a pour but de promouvoir la culture avec des spectacles de chant et de danse, des sports de plein air, compétition de pêche, cuisine locale et défilé de mode. Ce Festival de trois jours est inauguré avec le spectacle culturel traditionnel, une expédition de Rafting en eau vive, une compétition de pêche, du parapente, des stands de nourriture ethniques, les défilés de mode et les représentations d’artistes renommés.


Ojiyele Festival (Mars-Avril)

Les Wanchos fêtent Ojiyele de 6 a 12 jours avec des prières, chants, danses et début des semences. Les habitants s’échangent des tubes de bambou contenant de la bière de riz. Cochons, buffles et mithuns sont sacrifiés et la viande distribuée parmi les habitants qui se rassemblent dans les morungs (dortoirs). Dans leurs costumes traditionnels, les jeunes chantent et dansent autour du poteau sacré (jangban) dressé pour l’occasion.


Mlokom Yulo Festival (Mars-Avril)

C’est l’un des principaux festivals de la communauté Nyishi et dure 5 à 7 jours. C’est le seul festival qui est célébré chaque année dans chaque village sur une base communautaire, pendant les mois de nyishis de Lakhang & Leehar correspondant à nos mois de mars & avril. Le Festival est célébré pendant cinq jours, mais occasionnellement la période peut s’étendre à sept jours selon le résultat de la divination effectuée avant la fixation de la date de célébration. Le prêtre (nibu) lit l’avenir du village dans le foie d’un poulet et le jaune d’un œuf. Le lieu sacré du festival s’appelle Mlokom Yulo Nyengeng. Les habitants se cotisent pour organiser le festival et s’offrent des cadeaux. Les animaux sacrificiels sont également achetés par le Village ou par une autre contribution collective.


Mopin (Avril)

Mopin est le plus important festival des Gallongs qui appartiennent à la communauté Adi et il est célébré dans tout l’Arunachal Pradesh. Il dure 5 jours et démarre juste avant les semences et met en scène la riche culture et tradition des Gallongs. Ces derniers vénèrent la divinité du bonheur et de la prospérité. Les femmes, aux superbes costumes, bijoux et coiffes effectuent la popir, danse traditionnelle.


Tawang Festival (Octobre)

Depuis 2012, Tawang organise un festival culturel qui a pour but de promouvoir la culture locale. Tawang Festival n’est pas resté un festival communautaire ou régional, mais a grandi dans un événement mondial à part entière. Durant 4 jours, on peut y découvrir les danses masquées effectuées par les moines, des jeux traditionnels, des expositions de l’artisanat local, des films et documentaires sur la région, expos photos et peintures, défilé de mode et y déguster une nourriture authentique.


Saka Dawa (Mai-Juin)

Célébré le 4e jour du calendrier lunaire, Saka Dawa marque l’illumination de Gautam Buddha lorsqu’il atteint le Nirvana. Le jour de la pleine lune qui tombe au milieu du mois lunaire est connu comme «saga Dawa» et est considéré comme un jour propice par les bouddhistes. Saga Dawa est aussi appelé ‘mois des mérites’. Le Festival commémore la naissance, l’illumination et la mort de Bouddha. Les habitants se rendent au monastère pour y faire des offrandes et se recueillir. S’ensuit la kora (circumambulation) autour du monastère avec la récitation de mantras.


Dree Festival (Juillet)

Lors du Dree Festival, les Apatanis sacrifient poulets, œufs et animaux pour apaiser les dieux Tamu, Metii, Danyi et Harniang. Ce festival implique toute la communauté. Chaque maison et jardin sont nettoyés et les femmes préparent l’apong, bière de riz. Le pretre (Nyibu) coordonne les rituels et choisit avec les anciens le lieu du festival. Le dieu Danyi est vénéré pour apporter protection et prospérité, Tamu protège les récoltes des maladies et de insectes et Metii empêche la famine et les épidémies de toucher la population. Enfin, Harniang garde le sol stable et évite la sécheresse.


Solung (Septembre)

Solung est le festival socio-religieux de la communaute Adi. La date de ce festival change chaque année. Juste après les semences, les habitants demandent aux dieux de proteger les recoltes. Il se divise en 3 parties distinctes : Protection, Bien-être et Bonne récolte. Solung est le Festival le plus religieux des Adis. Il permet de resserrer les liens au sein de la communaute a travers des rituels et des danses.


Ziro Festival of Music (Fin Septembre)

Le Ziro Festival of Music est l’un des plus gros événements musicaux du Nord-Est. Des artistes, locaux, indiens et internationaux se rassemblent dans la superbe vallée de Ziro dans une ambiance bon enfant. Les visiteurs également viennent des quatres coins du pays et du Monde. On peut y déguster une nourriture locale et s’adonner a des sports de plein air.


Adventure @ Mechukha (Novembre)

Le Mechukha Adventure Festival est organisee par le ministere du Tourisme afin de promouvoir durant 3 jours les sports de plein air (parapente, VTT, rafting…) Le Festival présente des événements culturels, des stands de cuisine tribale et d’artisanat. Les activités proposées sont notamment : le ball-trap, la descente en rappel, la traversée de rivière, le parapente, le VTT et l’Aéro-modeling. Il est possible de participer à toutes ces activités.


Siang River Festival (Décembre)

The Siang River Festival is held to celebrate communal harmony in Arunachal Pradesh. Earlier this festival was celebrated as Brahmaputra Darshan Festival in Tezu and Pasighat but since the year 2005, the festival is celebrated as Siang River Festival in places like Tuting, Yingkiong and Pasighat in the month of December each year. It is one of the most popular festivals in Arunachal Pradesh and is an attempt to promote eco-tourism and offer adventure and fun activities like traditional boat race, ‘Didi’ – the mock war game of Mishmis, river rafting, food stalls, folk dances, cultural shows, hot air balloon & para gliding etc. Apart from this an exhibition of handloom and handicrafts by the different districts is also held.


Siron Molo Sochum (Décembre)

Siron Molo Sochum est l’un des plus importants festivals de la communauté Nyishi. Il est célébré pendant le mois de décembre, appelé le mois “Ram Po-Lo” par les Nyishi. Juste avant le festival, les maisons sont réparées et les récoltes (riz, millet, maïs…) sont stockées dans les greniers. Les femmes offrent aux invités de délicieux plats et boissons locales et les anciens racontent aux plus jeunes les légendes anciennes. Les principales spécialités servies pendant ce festival sont : Apeng (la bière de riz), de la viande et du riz. La divinité des récoltes est remerciée de sa protection. Le jour du Festival, les chants narrant l’histoire du peuple Nyishi et leur culture sont chantés par des chanteurs folkloriques du village.


Podi Barbi (Décembre)

Podi Barbi est un festival tribal de la communaute Adi d’Itanagar. ‘Podi Barbi’ est le nom d’un criquet qui envahit les champs au moment des récoltes. La tribu Adi compte sur ces insectes comme indicateur du bon moment pour procéder à la récolte leurs champs. Des animaux sont sacrifiés et les Adis se rassemblent pour chanter et danser.

Eastern Routes